Braun_multiquick_artist_buffet_001

Voici un concours auquel Dominique du célèbre Blog “Cuisineplurielle” m’a très gentiment proposé de participer.

Vous l’aurez compris le but du jeu étant de créer une recette pour l’occasion avec une courge ou un potiron !!! Et comme elle a su me convaincre avec son spectaculaire “pain de Gênes au safran”… je me suis donc laissée entrainée dans cette petite aventure culinaire !!!

Du coup, pour finir la semaine du Goût en beauté… J’ai passé ma matinée aux fourneaux!!! A tester, réfléchir, goûter* et poursuivre jusqu’à ce que, enfin, je sois satisfaite du résultat!!!

*Rahhh, les autres, j’vous vois venir… bah oui je suis gourmande et je l’assume !!! Mais bon c’était pour la bonne cause, là…

Voici donc le fruit de mes efforts, bien récompensés car je me suis régalée !!!

une glace potiron noisette en macaron chicorée :

DSC_0044

Voici tout d’abord le déroulé de la Glace potiron :

Après avoir cuit à la vapeur (20 minutes) la citrouille  (250g égouttée et cuite) coupée en dés, je l’ai mixée finement et y ai ajouté à la volée 1 bon verre de crème fraîche, 1 verre d’eau, un verre de tant pour tant sucre/glucose, un sachet de gourmandise glace (Guy Demarle), 1 sachet de sucre vanillé, une bonne pincée de cannelle et de muscade (un peu moins!) et j’ai continué de mixer ainsi pour bien émulsionner le tout !!! J’ai laissé reposer et épaissir le mélange au réfrigérateur pendant 1/2 heure, avant de le verser dans ma machine à glace Frisson 20 minutes!

Et voilà le résultat :

DSC_0039

***Le goût de potiron est subtil et surprenant, j’ai apprécié l’accord des épices, et j’ai beaucoup hésité à ajouter de la noix de coco… allez savoir pourquoi?! Néanmoins, je pense que la couleur orange n’est pas très prononcée car ma citrouille était très claire, d’ailleurs la peau extérieure est blanche pour tout vous dire !!!***

DSC_0040

En ce qui concerne les macarons, j’ai utilisé la recette sans meringue à l’italienne par souci de gain de temps !

  • 90g de blancs d'œuf clarifiés depuis plusieurs jours et sortis du frigo depuis le matin (c’est important!)

  • 120 g poudre d’amande

  • 220 g sucre glace

  • 30 g sucre poudre

  • quelques gouttes de chicorée liquide

  • préchauffer le four à 140/150 °C

    Mixer le sucre glace avec la poudre de noisette puis passer au tamis .

    Battre les blancs à puissance maxi, lorsque cela commence à mousser y mettre le sucre en poudre peu à peu... en 3 fois. Lorsque les blancs sont bien pris, cela forme un bec lorsqu'on retire le fouet, n’oubliez pas d’ajouter quelques gouttes de chicorée liquide pour foncer votre couleur et lui donner une note  de café caramélisé! On peut alors ajouter les poudres tamisées en 2 fois. Maintenant mélanger* !!!

    *Commence donc l'étape redoutée du macaronage: incorporer à la maryse délicatement mais néanmoins fermement de façon à abaisser la pâte tout en tournant le saladier... il faut que cela commence à former un ruban ( se replace en 20 secondes quand on la soulève à la spatule! çà brille mais n'est pas liquide !).

    Mettre l'appareil dans une poche à douille à embout de 1 cm et former les tas en les alternant sur une plaque après y avoir déposer votre silpat, laisser "croûter" 1 heure dans une pièce bien chauffée, pour mettre au four, il faut que le macaron ne colle plus au doigt!!!

    Enfourner pour 12/13 minutes environ selon les fours, il faudra s'adapter, ... c'est parfois périlleux... mais chez nous çà marche! J’ouvre souvent mon four en cour de cuisson et alterne les plaques de places!

    Laisser refroidir complètement avant de décoller vos coques, çà ira ainsi tout seul…

    Et voilà! J’ai donc fini par dresser une boule de glace sur une coque, en disposant autour des noisettes torréfiées (à 150°c pendant 8 minutes), puis en la chapeautant d’une autre coque de macaron !!!

    C’était délicieux, surprenant et pourtant tellement vite englouti cet après midi !!! Hum… les accords étaient parfaits car c’était très harmonieux en bouche (ah la noisette qui enveloppe les arômes de potiron tout en enveloppant la douceur sucrée du macaron…. miam!) : doux, glacé, fondant et croquant à souhait !!!

    Merci Dominique pour ce jeu et cette découverte pour moi de nouvelles saveurs !!!